lundi 13 février 2012

Petits pains à la quinoa

Hier, journée pourrie. Comme le dit Charlotte Valandrey dans son livre (que je vous commenterai dès que je l'aurai fini, c'est-à-dire incessamment sous peu et peut-être même avant), quand une journée est pourrie, il faut faire quelque chose d'exceptionnel pour la rattraper et s'en souvenir comme autre chose qu'une journée pourrie. Alors j'ai fait du pain!
Je me suis lancée dans le pétrissage, moi qui ne suis pas patiente, mais alors pas du tout. Du coup, je ne l'ai sûrement pas pétri ni laissé reposer assez longtemps, mais le résultat est encouragent pour une première fois. Il faut dire que les recettes du fameux livre de Clea autour de la quinoa (oui, je m'obstine à dire "la", et alors?) sont presque inratables tant elles sont simples... et savoureuses! Pour les ingrédients, je vous donne ma version parce que j'ai adapté selon ceux que j'avais ou que je n'avais pas:
1. dans un grand saladier, mélanger 350 g de farine de blé et 200 g de farine de quinoa (normalement il faut de la farine d'épeautre mais je n'en avais pas)
2. ajouter 1 cuill. à café de sel et 20 g de levain (comme je n'en avais pas non plus, j'ai mis 1 sachet de demi de levure chimique, le résultat n'est forcément pas le même)
3. normalement, Clea ajoute à son pain de la quinoa soufflée. Comme je n'en avais pas (on dirait un sketche!) j'ai mis une poignée de graines de sésame et de lin.
4. c'est là que ça se corse, puisque avec une spatule il faut mélanger la pâte en y versant progressivement 400 ml d'eau tiède. (je précise que j'ai dû chercher la conversion des millilitres en centilitres sur internet pour adapter les quantités à mon verre mesureur. Quand on est nul en maths, c'est pour la vie).
Le seul souci c'est que je me suis retrouvée avec les mains prises dans une pâte grasse, à ajouter de la farine sans cesse en tenant ma boîte par les poignets pour me libérer de ce pétrain (humour d'apprenti boulanger). Bref, en tout j'ai dû rajouter quelques 100 grammes de farine, ce qui change toutes les proportions, mais bon...
5. Cléa disait de pétrir pendant 20 minutes. J'avoue qu'au bout de 10 minutes et demi je me suis lassée... J'ai donc laissé reposer la pâte 1 heure (et mes bras par la même occasion).
6. J'ai repétri comme disait la recette (vite fait, histoire de dire que je suivais les instructions) et j'ai formé les petits pains (d'une manière révolutionnaire, pas du tout conventionnelle, en gros, j'ai fait des boudins que j'ai zébré avec un couteau pour faire style c'est du pain (langage banlieue 92 nord)).
7. j'ai laissé reposer mes ersatz de pains pendant 1 autre heure et je les ai enfournés pendant 35 minutes à 180 °C.
Et bien malgré toutes les modifications dans les ingrédients, les proportions, le temps de pétrissage et l'apparence, cela nous a ma foi donné quelque chose de mangeable, j'oserais même dire de plutôt bon. Tous chauds, croustillants, coupés en deux et bombardés de Vache Kiri, mes petits pains à la quinoa ont en fait eu un franc succès!

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Ouhaaaa ! (expression genre plaine de Beauce) ils sont trop beaux tes petits pains ! avec du beurre, c'est top !
PCR

Coumarine a dit…

et on pourrait les préparer sans sel, je crois?

emi a dit…

Il me semble que oui Coumarine!