jeudi 25 août 2011

Bouchées de quinoa

Cléa, Quinoa, Ed. La Plage
J'aime sentir l'odeur de la quinoa qui cuit, entendre le bruit de l'eau qui frémit, voir les grains qui éclatent. C'est sans doute pour cela que l'on m'a fait découvrir l'excellent livre de Cléa qui s'appelle tout simplement "Quinoa".
La quinoa, les voyageurs en Bolivie la connaissent bien. Juste une petite précision, je dis "LA quinoa", alors que tout le monde en français dit "LE". C'est un vaste débat. Ce mot est d'origine quechua, langue dans laquelle il n'y a pas de genre pour les noms communs. Passé en espagnol, le mot devient féminin. Pourquoi devient-il masculin en français, vaste débat. Pour avoir eu l'habitude de le dire en espagnol, puis de l'entendre toujours au féminin en français dans la bouche des boliviens expatriés, je persiste à dire "LA quinoa".
La quinoa donc, en Bolivie, est cuisinée de différentes manières: souvent dans les soupes, en simple légume, soufflée, en barres de céréales, parfois en flocons. En Europe, pour rendre le produit un peu plus "fun", on a tendance à l'associer à des tas d'épices, à le cuisiner de façon tout à fait différente. Je reconnais que je suis assez puriste, puisque amatrice de la cuisine traditionnelle bolivienne. J'ai donc beaucoup de mal en principe à manger de la quinoa tellement assaisonnée qu'on n'en sent plus le goût.
Et puis j'ai rencontré Cléa, ou plutôt son livre. J'ai d'emblée apprécié la présentation et les pages d'introduction, assez fournies en informations, qui expliquent énormément, réhabilitent, reviennent à l'origine de la quinoa et abordent même le point de vue culturel. On est bien loin des hippies écolos attardés qui veulent de l'exotisme à tout prix en se fichant pas mal d'où ça vient.
Ensuite, Cléa nous propose une série de recettes, des petites entrées aux desserts en passant par les plats, dans lesquelles la quinoa se décline en différents produits: quinoa rouge ou blonde, flocons, lait, farine, crème. Une fois qu'on a réussi à se procurer ces produits -ce qui, il faut le dire, n'est pas forcément simple- les recettes ne sont pas de la littérature pour artistes du bio. Au contraire, elles sont très simples et restent proches du produit.
J'ai testé pour vous l'une des recettes. Elle est aussi délicieuse qu'elle semblait prometteuse!
Bouchées croustifondantes au fromage:
50 g de quinoa
50 g de pain complet
50 g de farine
1 oeuf
sel, poivre, curry, persil (j'ai rajouté du cumin, épice extrêment souvent utilisée en Bolivie)
50 g d'emmenthal (j'ai pris du gruyère, pour éviter les trous, parce que contrairement à ce qu'on peut croire, non, le gruyère n'a pas de trous! Les Suisses tiennent beaucoup à ce que la vérité soit rétablie).
huile d'olive (j'ai pris un mélange de pépin de raisin et colza, plus léger à digérer)
Préparation:
Faire cuire la quinoa à l'eau.
Emietter le pain.
Le mélanger à la quinoa dans un saladier.
Ajouter la farine et bien mélanger à la fourchette.
Ajouter l'oeuf battu et les épices.
Bien amalgamer jusqu'à avoir un mélange homogène.
Faire des boules avec les mains (on peut en faire environ 8) dans lesquelles on introduit un petit morceau de gruyère.
Faire chauffer l'huile et y faire dorer les boules sur tous les côtés.
Ca donne ça et c'est succulent, vraiment!

5 commentaires:

patricio a dit…

hola tas recette me donne l'eau a la bouche
je fais souvent de la quinoa (enfin ma femme) soit en salde genre taboulé mais sans la menthe
mais de la kirkiña
ou seule chaude avec de l'aji
sur l'altiplano javais mangé de la sopa de quinoa delicieuse asaisonée avec de la muña une herbe des hauts plateaux
je cherche des graines de muña d'ailleurs a+++buen provecho

Anne Laure a dit…

Tu m'en feras quand je viendrai hein ?

emi a dit…

C'était prévu! J'ai fait une razzia quinoa blanche, quinoa rouge, farine et flocons de quinoa, tu peux débarquer quand tu veux!!

Jacqueline a dit…

Bons produits de commerce équitable, ici!
www.saldac.com

Gilles a dit…

miam...miam...je n'en dirais pas plus !!!