mardi 16 août 2011

Cheverny-Moulinsart

Cela fait un certain temps que je me dis, parfois je me parle, que les châteaux de la Loire sont à portée de main et que tout le monde les a vus, sauf moi. Alors bien sûr, j'en connais quand même certains de l'extérieur, Chambord, Chenonceau, j'en ai visité d'autres, Loches, Blois, Valençay... D'ailleurs, j'ai beau découvrir toujours plus de châteaux, en Touraine et ailleurs en France, Valençay, par son histoire, ses jardins, son architecture et sa blancheur, reste mon préféré. Je le trouve bien plus beau que Versailles, figurez-vous. Bref, je me suis dit, quand même, cet été, il faut que je visite un intérieur, un connu, un grand. J'hésitais entre Chenonceau et Cheverny. C'est Tintin qui a tranché.

Je m'explique. Cheverny, c'est le château de Moulinsart, celui qui a inspiré Hergé pour la conception de la demeure du Capitaine Haddock. Je suis fan de Tintin, j'ai découvert les Incas en le lisant, j'en ai déjà parlé. Alors il fallait que je fasse ce petit pélerinage. L'extérieur du château ne m'a pas déçu, il ressemble exactement a ce que j'imaginais, même si j'avoue avoir pris peur en voyant le nombre de visiteurs du monde entier qui faisaient la queue avant et après moi pour acheter leur ticket d'entrée. Une fois à l'intérieur, la tendance s'est confirmée.

Sens de la visite: suivez le flot. Surtout, ne vous avisez pas de faire demi tour ou de marcher en sens inverse, c'est très risqué. Coups de coude, coups dans les côtes, dans les talons, vive le tourisme. Soudain, je me suis demandé, vraiment, moi l'amoureuse des altiplanos et des crêtes, ce que je foutais là. Enfin, la visite en vaut quand même le détour. Les plafonds sont magnifiques (oui, les plafonds, c'est encore la seule chose, quand il y autant de monde sur le plancher, qu'on peut voir correctement.) Pour le reste, il faut se faufiler, se glisser, pousser un peu, attendre beaucoup, se résigner parfois, pour espérer jeter un petit coup d'oeil dans les appartements, la superbe bibliothèque, l'étonnante chambre d'enfant avec des jouets d'époque, la chambre du roi... Quelques sourires aussi, en bas de l'escalier, en voyant la grande armure savoyarde et en l'imaginant, comme dans la célèbre bande dessinée, dégringoler les escaliers derrière le majordome Nestor.

Coup de chaud, l'intérieur, ça va bien comme ça, enfin dehors! Le parc, très joli, vaste, immense, aux arbres centenaires. De quoi reprendre un peu d'air. L'orangerie, un détour par le canal, je ne m'arrête pas au chenil, les chiens de chasse, très peu pour moi.

Il est temps de me rendre, dans un bâtiment des communs, à l'exposition Tintin. Il faut dire que je suis un peu, surtout, venue pour ça. Et c'est juste génial! Des pièces de la bande dessinée reconstituées: la crypte du château, la salle de l'album "L'affaire Tournesol", vitres cassées, coups de tonnerre et coupures de courant, le laboratoire de Tournesol et ses machines insensées, la chambre de Tintin... Et tout au long du parcours des dizaines de portes à ouvrir donnant sur des niches remplies de multiples trésors. A chaque découverte, un sourire de plus en plus large sur le visage des visiteurs qui se regardent même entre eux d'un air complice. Du coup, l'expo se visite très vite, trop vite. On s'émerveille crescendo et déjà c'est la fin.

Ceci dit, le potager est lui aussi un bijou qui compense le petit goût de trop peu. Fleurs de toutes sortes et de toutes les couleurs, plantes rares, tomates et choux raves, nénuphars, une variété d'espèces dans un espace concentré, un régal pour les yeux, un vrai feu d'artifice.

Sur la route, il y a aussi le château de Chémery, un peu délabré, un petit post scriptum à la visite, racheté par les propriétaires à Alain Souchon, aujourd'hui chambres d'hôtes un peu particulières, d'époque.

Vraiment, je vous le dis solennellement, allez de toute urgence à Cheverny, pas forcément pour les intérieurs, pas forcément non plus pour le parc, mais surtout pour l'exposition Tintin!

(Photos:emi)

3 commentaires:

Anonyme a dit…

nous l'avions également visitée il y a.... bien 5 ans ! apparemment elle a bien vieilli cette expo et il est vrai qu'on avait passé un excellent moment à retrouver grandeur nature des impressions sur papier chargées de rêves d'enfance. Tintin forever !
Quant au chateau, nous l'avons également visité dans les mêmes conditions (WE de pentecôte...) et je n'en ai pas un très bon souvenir. Dommage, il faudrait y retourner en plein hiver.
PCR

enrique a dit…

Bonjour Emi. Ahhh! moi aussi j'adore ce château. Je ne sais pas pourquoi,il reste dans ma mémoire.
Je l'ai visité plusieurs fois. Je pense qu'il m'a envoûte.
Tintin? Je n'aime pas! Alors quoi? Je ne sais vraiment pas.

enrique a dit…

Rebonjour! J'oublié de dire un viva pour tes vacances!!!