mardi 30 juin 2009

Lui et Elle

On ne parle que de lui, Michael Jackson, mort d'on ne sait quoi, d'une overdose de célébrité peut-être, de trop d'argent et pas assez de plomb -dans la tête-. Et ses déboires, et ses excès, et ses enfants qui soit disant ne sont pas les siens, et ses dettes, et son âge mental. Le roi de la pop, une révolution dans la musique, le moon walk. Et noir ou blanc? Assumé ou acculturé? Pédophile? On oublie quand même que c'était un immense artiste, qu'on a tous acheté un disque, appris ses chansons, dansé dessus...
... dansé, justement. Parce qu'elle, elle n'était pas multi milliardaire dérangée, discrète, sans excès. Mais c'était aussi une immense artiste. Pas sûr, et c'est extrêmement dommage, que les médias fassent autant de tapage pour la mort de Pina Bausch. Je me souviens d'après midi devant la télé à regarder les cassettes mal copiées de ses ballets, à étudier le moindre geste, à boire ses mouvements comme on boit les paroles d'un poète, comme on se laisse emporter par la voix rauque d'une chanteuse de flamenco. Je me souviens de son nom qui courait sur toutes les lèvres dans le cour de danse, dans les coulisses, une grande dame, un modèle. Et après ces séances vidéo l'envie, la motivation de se surpasser sur scène, de copier l'artiste. Tout son être était danse, expression, vie. Pina Bausch, ce magnifique visage aux rides millénaires, ses bras fins et interminables qui s'envolaient comme des papillons. Elle est partie, comme dans "Marcia baila", trop vite, mais tellement vivante. Et soudain une avalanche de souvenirs.

2 commentaires:

metreya a dit…

je viens d'entendre une émission sur France Inter à propos de Pina Bausch et il semble qu'en matière d'excès, en particulier vis-à-vis de ses danseurs, elle était pas mal dans son genre aussi. Une réalisatrice qui avait fait un documentaire sur elle a dit qu'elle n'était pas restée son amie après avoir fait ce film !!

emi a dit…

Oui, je reconnais que les danseurs pros sont souvent hyper exigeants, parfois durs, de temps en temps humilliants... Je suis bien placée pour le dire, c'est à cause de ça que j'ai tout arrêté il y a dix ans...