mercredi 22 août 2007

Sucre en colère

Je vous avais déjà parlé du fait que Sucre, la capitale constitutionnelle de la Bolivie, voulait être capitale à part entière et commençait à se manifester. Et bien la chose ne s'est pas arrêtée là. Figurez-vous que depuis un bon moment l'Assemblée constituante tente de terminer la rédaction de la nouvelle Constitution. Les habitants de Sucre -en fait une minorité de riches de droite- en ont profité pour remettre cette histoire de capitale sur le tapis. Sauf qu'ils ont trop cherché la petite bête et le président Evo Morales a tapé du poing sur la table: puisque c'est ça, a-t-il dit, je retire le thème de la Capitale des débats de la Constitution! Branle bas de combat dans l'opposition: "c'est une atteinte à la Démocratie! On tue la Constitution! On maltraite la Démocratie!" Pour vous situer un peu, ceux qui crient pour la défense de la Démocratie avec un grand "D" ce sont par exemple des anciens premiers minitres des dictatures et ce genre de personnes peu enclins à accorder des libertés. Remarquez aussi que pendant que ces gens là font un semblant de grève de la faim -les boliviens disent qu'en général ils en ressortent plus gros...-, ils en ont même oublié le thème de la Capitale! Ce qui va sans doute les arrêter, c'est que des centaines de paysans et indiens -comme par exemple les ponchos rojos- sont en train de monter à Sucre pour défendre leur Assemblée constituante. Et croyez-moi, ceux là ne se laisseront pas faire! Ils ne permettront pas qu'on outrage leur Assemblée comme cela a été le cas ces derniers mois à Sucre. Nous attendons la suite des événements...

3 commentaires:

Nouche a dit…

Bonjour ma belle
Merci pour ton message.
Je pense beaucoup à toi, j'espère que tu vas bien.
Quelques problèmes de connexion ces derniers temps semblent se résoudre; je t'embrasse.

aldeaselva a dit…

Bonjour, m'autorisez-vous à mettre votre adresse blog dans mes liens?

emi a dit…

Bien sûr que je suis d'accord! Rassemblons nos connaissances et nos passions!!