jeudi 29 août 2013

Le château de Meillant (18)

Dès l'arrivée au village, nous voici subjugués par la beauté de cette petite place aux maisons alignées : pierres multicentenaires, pastels bleus et fleurs rouges, un enchantement. Entrée dans le hall, on prend les tickets, on ne sais pas vraiment à quoi s'attendre. Le village est charmant mais nous ne sommes pas dans la vallée de la royale Loire. Nous sommes dans le sud du Cher, non loin de Saint Amand, et nous penchons plutôt vers l'idée (qui se révélera ô combien fausse) que nous aurons fait le tour en une heure tout au plus d'un mini-château, un lot de consolation pour ceux qui n'ont pas réussi à accéder à Chenonceaux ou Chambord. Et nous nous enfonçons là le doigt dans l’œil jusqu'au coude, mais alors profond, profond ! 
Justement, une visite guidée commence dans quelques minutes, nous tombons à pic, une guide nous attend devant le château. Et nous voici devant un monument du gothique flamboyant, une magnifique construction qui n'a rien a envier au château de Blois. Un chef d'oeuvre de l'histoire de France, un joyau du patrimoine. Et quelle chance nous avons : la guide est souriante, passionnante, drôle, juste dans le ton qu'elle emploie pour s'adresser à tous, adultes férus d'histoire comme enfants aux yeux béats ; elle sait manier avec adresse les silences, pour nous laisser admirer les plafonds ou les murs recouverts de cuir de Cordoue, et rebondit sur le ludique pour pimenter la visite. Une guide comme celle-là, voilà qui nous donne envie d'en faire autant ! Et qui nous inspire en tout cas pour vous le raconter...

Ce qui épate, c'est que le château n'a jamais été vendu, et appartient toujours à l'une des plus vieilles famille de France, qui puise ses origines avant les Capétiens. "Monsieur", comme notre conférencière l'appelle avec respect, habite dans l'une des ailes et nous sommes donc chez lui, chez le marquis de Mortemart, voyez-vous cela ! Mortemart, ce charmant village du Limousin qui nous avions visité et dont les propriétaires étendaient leurs terres bien au-delà de la Haute Vienne et de la région Centre, puisqu'ils possèdent même, grâce à l'habile jeu des alliances matrimoniales, des châteaux en Lorraine. Monsieur nous fait donc l'honneur de nous accueillir dans son humble salon de 200 m², agrémenté d'un tapis spécialement venu de Turquie et qui s'étend sur quelques 70 m². Les dimensions ne sont pas les seuls attraits du bâtiment et il faut vraiment s'y rendre pour admirer tous ses trésors, pour se laisser bercer par les contes de Meillant. 
Et le parcours ne s'arrête pas en bas du dernier escalier, puisqu'un jeu est prévu pour les enfants, basés sur des indices qui nous permettent de visiter l'immense parc arboré et d'aider les enfants à délivrer la fée lutine... 

3 commentaires:

Anonyme a dit…

La vache, ça fait envie !quand est-ce qu'on y va nous aussi ???
PCR

emi chaskahuma a dit…

mais quand vous voulez, la porte est toute verte !et même grande toute verte ! on vous attend !

brunolug a dit…

No problemo, t'inquiète, on ne devrait pas tarder....