dimanche 14 octobre 2012

Exposition Jorge Carrasco à Paris

Si vous passez dans le quartier, dans la rue, sur ce trottoir ou sur celui d'en face, ne manquez pas d'entrer dans le cloître des Billettes et d'y faire quelques pas. Depuis plusieurs jours et jusqu'au 21 octobre y sont exposées certaines des plus belles sculptures de l'artiste bolivien Jorge Carrasco. C'est entre ces arcades, dans ce lieu qui peut sembler tout à fait incongru, que la mémoire du sculpteur et peintre est célébrée. Les arrondis sensuels des marbres et des pierres polies ponctuent de douceur les lignes droites de l'ancienne construction religieuse, offrant une rupture stylistique qui donne à l'ensemble un caractère nouveau et tout à fait particulier. Ici, plus que jamais, et comme l'aurait voulu Carrasco, "l'art est amour". L'amour de ses amis, de sa famille, de cette merveilleuse association de coeurs qui diffuse sans relâche ce que cet artiste hors cadres a produit tout au long de sa vie. L'amour des formes, des matières, un amour universel qui s'exprime dans tous les arts et ne connaît pas de frontières. Carrasco n'aimait pas les barrières, pas les classifications. Allez donc toucher ses oeuvres, les frôler du regard ou de la main. Et laissez-les, qui sait, vous frôler l'âme.
Pour prolonger la visite, ne manquez pas de vous rendre dans le village du Menoux (36). C'est là que Carrasco a réalisé l'oeuvre de toute sa vie: les fresques inclassables, colorées, monumentales de la petite église. Vous aurez peut-être également la chance de pouvoir visiter son atelier, un lieu hors du temps et de l'espace, un concentré d'art et d'humanité qui ne vous laissera certainement pas indifférents.

Exposition Carrasco
Cloître des Billettes
24 rue des Archives - Paris 4
Tous les jours de 11h à 19h
Jusqu'au 21 octobre


2 commentaires:

brunolug a dit…

Sur la deuxième photo, à droite une sculpture un peu énigmatique à trois face: une explication ici:
http://www.minculturas.gob.bo/images/stories/revistas/jesusgranpoder.pdf

emi a dit…

Merci Bruno pour ce document. En effet, toute l'explication est là!