samedi 26 février 2011

Le Carnaval de Oruro: Nina Nina et le Chiru Chiru

La vénération à la Vierge du Socavon, patronne des mineurs et du Carnaval, repose sur deux légendes. Les deux histoires ont lieu à la fin du XVIII è siècle, à la veille de l'Indépendance de la Bolivie.

D'abord le Chiru Chiru: célèbre voleur, prenant aux riches de la bonne société pour distribuer son butin aux pauvres. Un jour, il se prend à voler une famille pauvre. C'est alors la Vierge qu'il vénère, celle de la Candelaria, qui le punit.

Ensuite, Nina Nina: amoureux transi, poursuivi par le père de sa bien aimée, il est assisté dans ses derniers moments par une ñusta ou princesse indigène. La rumeur associe la ñusta à la Vierge de la Candelaria.

Aussitôt, le sanctuaire de la Vierge devient célèbre. Point important, il se situait dans le quartier minier de San José à Oruro, plus précisément près de la mine "pie de gallo". La Vierge de la Candelaria devient alors Virgen del Socavon, de la mine. Naturellement, elle devient la protectrice des mineurs. On dit que les apparitions des deux légendes -qui au passage s'entremêlent- auraient eu lieu au mois d'août. Mais à l'époque de la Colonie, les espagnols n'accordaient que quelques jours de congés dans l'année aux forçats des mines, et ce pendant le Carnaval. Les mineurs ont donc dû rendre le culte à la Vierge du Socavon à ce moment là, qui, en plus d'être la patronne des mineurs, devient celle du Carnaval de Oruro.

La Vierge du Socavon est vénérée par tous, par les mineurs et par le reste de la population. On voit même, lors de la bénédiction à l'Eglise qui précède la fête, des yatiris ou "sorciers" indigènes venir la prier en quechua. De même, on ne sait plus si les fumées de la q'oa, la cérémonie rituelle d'offrandes à la terre, se dirigent vers la Pachamama ou vers la Vierge. La confusion est totale.

La Virgen del Socavon rassemble, elle est symbole d'unité.

Voici une video du groupe Llajtaymanta qui regroupe dans ses images les deux légendes du Chiru Chiru et de Nina Nina:


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Moi aussi j'adore la montagne ♫

emi chaskahuma a dit…

Merci pour ton commentaire, cher(e) anonyme !