lundi 27 décembre 2010

Robert Santiago La Borrachona


Noël, au lieu d'être cet interminable repas de famille artificiellement réunie autour d'une table apétissante dont les convives ont parfois des mines aussi tendues que des panses trop pleines, devrait plutôt ressembler à une gigantesque piste de danse ou des sourires danseraient sur des hanches ondulantes au rythme endiablé de l'accordéon de Robert Santiago. La vie est une danse, alors dansez!!

4 commentaires:

lilichocolat a dit…

Ah, il était pas bien le repas de Noël ? C'est vrai qu'on a pas dansé...

enrique a dit…

Bonjour! Réveillon assuré!

emi a dit…

Quand c'est le coeur qui danse tellement il est heureux et paisible, entouré d'ondes si positives et fraternelles, les jambes peuvent bien se reposer!;)

aldeaselva a dit…

Luc Papet! C'est un gars de chez nous ! un sacré musicos!