jeudi 19 août 2010

Dans le jardin d'Albert Kahn

Il était une fois un homme, humaniste, botaniste, voyageur et un peu fou, qui envoya des hommes au fin fond de tous les recoins du monde, armés d'appareils photos tout juste sortis des ateliers Lumière, des cinématographes flambants neufs et une mission: recueillir des témoignages visuels et naturels sur les richesses des coutumes et de la biodiversité du vaste monde encore très inconnu.
Il était une fois un jardin, en région parisienne, qui porte le nom de son créateur, Albert Kahn, et qui par thème nous emmène à travers des beautés naturelles. Jardin français, anglais, forêt bleue et autres exotismes telle une gigantesque serre qui ressemble à une immense demeure bourgeoise de bord de mer fermée au public et regorgeant de palmiers de toute sorte.
Au milieu de toute cette grâce chlorophilienne et embaumée du parfum des roses, un musée, des archives secrètement conservées, un mystère enveloppant comme un nuage vaporeux le reste de collections extrêmement riches et variées.
Il était un jardin, un morceau de verdure au milieu de la ville, qui nous entraîne par la manche jusqu'aux confins de l'Asie mystérieuse. Maisons de bois, pierres assemblées, arbres taillés, petits pont rouges au-dessus de rivières apaisantes, fleurs délicates. On s'y arrêterait bien pour prendre un thé, respirer le temps, s'ennivrer de silence et de paix, ou bien pour y rester...

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Très belle évasion ! Photos et commentaires donnent une envie irrésistible d'aller y flâner !

Michèle a dit…

Salut Emi,

Magnifiques ces jardins !

Une belle expo avait été consacrée à A. Kahn, empreinte de nostalgie...
J'ai eu l'occasion d'admirer les oeuvres pdt toute la durée de l'expo.

La Région Alsace expose : « L’Alsace d’Albert Kahn : 1917-1921, premières photos couleurs »
Du 21 décembre 2009 au 31 janvier 2010

Du 21 décembre 2009 au 30 janvier 2010, la Région Alsace accueille une exposition de photographies inédites du début du 20ème siècle, prises entre 1917 et 1921, sur l’ensemble du territoire alsacien.

L’exposition met à l’honneur un enfant du pays, Albert Kahn, véritable mécène à l’origine de la plus grande collection de plaques autochromes du monde, plus connue sous le nom d’« Archives de la planète ».

Célèbre banquier, né en 1860 à Marmoutier, Albert Kahn a passé une grande partie de sa vie à missionner photographes et cameramen pour parcourir le monde et en saisir tous ses aspects. Au fil du temps, ce mécène a amassé plus de 72 000 plaques autochromes, la pointe de la technologie en matière de photographie de son époque. Il constitua ainsi la plus grande collection mondiale de ce genre : « les Archives de la planète ».

La Région Alsace a choisi de révéler ce trésor historique et artistique, en présentant pour la première fois au public une sélection de 57 photographies prises sur le territoire alsacien, entre 1917 et 1921. Cette exposition a été préparée avec le concours du Conseil Général des Hauts de Seine et le Musée Albert Kahn de Boulogne-Billancourt.

Plus de 1 000 photographies prises en Alsace
Si le fonds Albert Kahn dévoile de nombreux pays lointains, il compte une part importante de photographies sur l’Alsace du début du 20ème siècle.

Plus de mille photographies en couleurs ont été prises de la région, dévoilant habitations, paysages ou encore us et coutumes des générations passées.
Au-delà des représentations des Alsaciens, ces plaques autochromes livrent des secrets sur l’architecture rurale de la région, avant l’arrivée de l’urbanisme du 20ème siècle.

La portée artistique de cette exposition est donc double : véritable richesse historique et témoignage du passé, le fonds Albert Kahn révèle un intérêt artistique tout aussi important. Chaque photographie s’apprécie comme un tableau, à la lumière d’une œuvre d’art.

Albert Kahn, un personnage singulier
L’exposition présentée par la Région Alsace met ainsi à l’honneur un personnage étonnant, qui a consacré sa fortune à la mise en place de nombreuses actions, destinées à favoriser l’entente entre les hommes et la coopération internationale.

Albert Kahn est notamment à l’origine des bourses « Autour du monde », destinées à offrir aux futurs enseignants et étudiants la possibilité de voyager et de découvrir d’autres pays et univers. Il a également créé le Secours National et le Comité national d’études sociales et politiques.

Après avoir étudié au collège de Saverne, ce fils aîné d’une famille de quatre enfants est venu « tenter sa chance » à Paris, où il fût employé à la banque des frères Goudchaux. Il passa par la suite un bac littéraire, avec l’aide d’Henri Bergson. Après l’obtention d’une licence de droit, Albert Kahn ne tardera pas à créer sa propre banque, en 1898, et deviendra alors un banquier de renommée internationale.

Le Fonds Albert Kahn
Saisies lors de voyages dans plus de 60 pays de photographes et cinéastes missionnés par Albert Kahn, ces 72 000 plaques autochromes n’ont jamais fait l’objet de publications ni de recherches. Cette technologie de pointe pour l’époque, élaborée par les frères Lumière, tiendra pourtant une place dominante sur le marché de la photographie dès 1907, et ce pendant 25 ans.

Ces plaques autochromes sont actuellement conservées au musée Albert Kahn de Boulogne-Billancourt et appartiennent au Conseil Général des Hauts-de-Seine.

et puis : http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Kahn_(banquier

emi a dit…

Merci pour toutes ces précisions Michèle! Mais au fait, comment vas-tu?