mardi 17 novembre 2009

Evo Nuestros abuelos lucharon contra el imperio inglés y contra el romano


Encore une absurdité des médias de Santa Cruz qui cherchent à tout prix à ridiculiser le Président Evo Morales, ici en interprétant à leur manière l'un de ces discours.
D'abord, ils croient entendre que Evo dit revenir "de Genève, en Espagne" et donc affirment par là sa médiocrité en géographie. Or Evo dit bien qu'il revient "d'Espagne... de Genève et d'Espagne", ce qui n'a rien à voir.
Ce qui semble provoquer le ton terriblement ironique de la présentatrice camba, c'est cette phrase du Président:
"... nos ancêtres ont lutté contre les Empires britanniques, romains, et aujourd'hui nous luttons contre l'Empire Nord Américain"
Pour les médias, pas de doute, Evo fait là une énorme bourde. Mais, de quels ancêtres parle-t-il? Et, lorsqu'il prononce le mot "indigènes", en connaît-on vraiment le sens? "Indigène", selon la définition du dictionnaire, c'est celui qui est "originaire du pays où il vit". Il y a donc des indigènes dans le monde entier. Par ailleurs, on semble ignorer que parler d' "ancêtres", de la part d'un indien bolivien, en faisant référence aux Espagnols, n'est en aucune façon une absurdité. On en est presque ici à nier la notion de métissage existant depuis la Conquête de l'Amérique par les conquistadores ibériques. Sans doute certains boliviens ignorent-ils que eux, Panozo, Jimenez et autres Garcia, portent des patronymes tout à fait espagnols!
Le plus étonnant, c'est que les médias et l'opinion camba, qui critiquent vertement la tendance "indianiste" et "raciste" de leur président, passent-ici complètement à côté du fait qu'il reconnait en réalité toute la diversité du peuple bolivien.
En conclusion, si les médias pro Santa Cruz considèrent Evo comme un cancre en géographie, nous pouvons quant à nous craindre qu'ils aient manqué quelques cours d'histoire...

3 commentaires:

metreya a dit…

peut-être que le fossé culturel vient de ce que chacun met dans l'idée de lutte contre les Empires. Pour Evo, lutter contre les Empires européens, Anglais, Espagnols ou autres est le fait important, c'est la lutte qui compte. Pour ses détracteurs, leur point de vue porte sur le fait que la lutte a été perdue de fait, que la Bolivie et d'autres terres ont été envahies, conquises… et pi c'est tout ! Enfin, Emi va peut-être recadrée mon intervention d'un coup de clavier acéré

emi a dit…

Acéré, comme tu y vas!
Non, l'idée est vraiment que la presse soutient que Evo est un âne puisqu'il pense que les boliviens ont lutté contre l'Empire romain. Leur argument consiste, depuis le début, à dire que le Président Morales est un idiot qui n'a pas été à l'école.
Or on sait que certains cambas ont vu l'Atlantide dans l'Oriente bolivien, souviens toi, ces gens ne sont pas des lumières...!

metreya a dit…

un bon? c'était juste pour ça…pppfff j'y étais pas en fait ;-)