samedi 15 décembre 2007

Autonomie en règle

C'est aujourd'hui que le Président Evo Morales annoncera officiellement au peuple bolivien l'approbation de la nouvelle Constitution, dans une atmosphère de tension provoquée par l'opposition qui cherche toujours à discréditer le travail de l'Assemblée. La grande nouveauté -et aussi la question qui fâche- c'est l'adoption de 4 niveaux d'autonomie:
-départementale -en fait les 9 Départements du pays-,

-provinciale -celles qui composent chaque Département-,
(ici l'exemple des provinces du Département de Cochabamba)


-communautaire -des communautés indigènes, environ une trentaine en Bolivie-,
-municipale.
A première vue ce découpage pourrait ressembler à une concession faite à l'opposition de l'Oriente qui demandait son autonomie. Cependant, la nationalisation des richesses du sol et du sous-sol permettra en fait un contrôle plus abouti de ces richesses et empêchera toute exploitation à but personnel ou visant au profit d'une entreprise en faveur d'un plus grand profit pour le peuple bolivien. Par ailleurs, les Départements de la Media Luna (Pando, Beni, Santa Cruz, Tarija) voulaient la création d'une police départementale indépendante. La Constituion ne prévoit pas ce genre de mesure dans les statuts de l'autonomie. De plus, la création, ou plutôt la reconnaissance d'autonomies communautaires indigènes va permettre aux communautés de gérer les richesses de leurs territoires et de règlementer les échanges économiques afin de mettre fin aux pillages ou du moins aux échanges inégalitaires. La seule contrainte à l'application des statuts d'autonomie devra être un découpage précis des territoires, étant donné que les communautés indigènes ne correspondent évidemment pas aux municipalités -elles sont souvent plus vastes- et la plupart d'entre elles se trouvent à cheval sur plusieurs provinces voir même départements (voir carte ci-dessous). Concrètement, les droits des communautés risquent d'entrer en conflit avec ceux des autres niveaux d'autonomie et la règlementation générale devra absolument être rigoureusement précise afin d'éviter tout conflit. Le passage de la théorie à la mise en pratique sera à suivre avec attention.


Pour plus d'informations sur les communautés indigènes de Bolivie, allez faire un tour sur la page:

http://www.amazonia.bo/pueblos.php

En cliquant sur la carte interactive vous pourrez avoir des données très précises sur les différents peuples, leur population, leur langue, leur territoire...

1 commentaire:

aldeaselva a dit…

Ici, c'est mieux que sur Arte: "le dessous des cartes".En attendant, il semble que les aberrations des découpages copiés sur ceux des administrations occidentales et appliqués à ces pays ont enfin été prises en compte. Dommage pour l'histoire que sont ceux qui ont longtemps cherché( et cherchent encore) à imposer un déterminisme centralisateur qui ne se sont pas rendu compte des limites de leur propre système.Mais en général, vu la manière dont ils s'y sont pris, le minimum est qu'ils supportent la honte de leurs échecs.