jeudi 13 septembre 2007

La fleur mystère, suite

Je vous avais raconté l'histoire de ces édelweiss que je n'avais jamais vues, les voici en vrai, puisqu'on me les a gentiment apportées afin que je me rendre compte directement de leur beauté de velours. J'espère toujours les voir un jour dans la montagne... car je vous rappelle qu'il est totalement interdit de cueillir des fleurs dans les Alpes, en particulier dans les parcs comme celui de la Vanoise par exemple, sous peine d'une grosse amende. Nous nous devons de protéger notre flore et notre faune, sachez-le! Enfin en ce qui concerne mes édelweiss, j'avoue que puisque je n'en ai jamais vu, le fait de pouvoir en cueillir semble être réservé aux randonneurs au long cours, laissons leur donc ce plaisir. D'ailleurs il est vrai que le simple fait de tenir ces petites fleurs dans les mains vous transporte immédiatement vers les cimes alpines. Pour infomation, celles-ci viennent du Val Claret, près de Tignes en Savoie.

(Photo:Emi)

3 commentaires:

aldeaselva a dit…

Savez-vous que cette emblématique fleur des Alpes s'acclimate très bien dans nos jardins de plaine? On peut en trouver chez les marchands, les planter, la seule différence est qu'elle ne doit sa taille chétive qu'au fait de l'altitude et que dans votre jardin vous aurez des fleurs de la taille d'une ...marguerite!

emi a dit…

J'avoue que vous m'apprenez quelque chose!Peut-être que dans un pot de fleur la belle perdrait de son charme...

aldeaselva a dit…

Effectivement, je vous confirme que le charme augmente avec l'altitude. Mais l'edelweis n'est pas la seule, beaucoup de fleurs et d'arbres de montagnes sont dans son cas. C'est ce qui donne cet aspect tellement "jardin zen" à la botanique de haute montagne.