vendredi 2 mars 2007

Tour du Mont Blanc ou...Tour du Mont Blanc?

Je continue mes recherches de trek sur internet. On m'a donné plusieurs références de sites mais ce n'est pas très varié, et je suis peut-être un peu compliquée. J'avais vu sur le site de la Compagnie des Guides de Chamonix "le tour du Cervin". Le Cervin, il me fascine, depuis que je l'ai vu en vrai, enveloppé de nuages, mystérieux. En faire le tour me plairait bien, c'est sûr... Pour le reste, la plupart des sites proposent un "tour du Mont Blanc" à toutes les sauces: "confort", "en liberté", "altitudes", "classique", "intégral", avec portage de sac ou sans portage, avec minibus ou sans minibus... Tout est possible. Les prix sont à peu près équivalents donc ce n'est pas là que se fera la différence. Par contre le TMB en 9 jours avec quelque chose comme 1500 mètres de dénivelée certains jours, on va évidemment éviter... Je ne m'en sens absolument pas capable. Je me dis déjà qu'il faut bien réfléchir, que ce n'est pas donné, que je n'ai peut-être pas la condition physique, que vu le prix il ne faudrait pas que je craque avant la fin, etc... Pourtant je les connais ces montagnes, mince! Et puis la plupart des "tour du Mont Blanc" reprennent des randos d'une journée que j'ai déjà fait... Ce n'est quand même pas "la Haute Route", le fameux Chamonix-Zermatt sur lequel il y avait d'ailleurs eu une super série de reportages sur Arte il y a quelques mois. Mais là c'était la grande classe: l'un des randonneurs avait abandonné -malgré un orgueil surdimensionné, comme quoi...-, une autre était tombée dans une crevasse, une troisième était quant à elle tombée d'épuisement, en larmes... Très peu pour moi! Marcher dans la neige et la glace ce ne sera pas pour cet été... Malgré tout, pour en revenir au reportage, les relations humaines qui se développaient dans ce groupe de randonneurs qui avant cette éxpérience ne se connaissaient pas étaient très intéressantes, révélatrices que dans l'effort les gens se transforment, les personnalités se révèlent, chacun plonge au plus profond de soi pour trouver la force de continuer et se découvre. C'est ce genre de sensations que je recherche. Alors si c'est pour faire une banale rando facile et m'ennuyer avec des gens qui râlent tout le temps, c'est non!! Je veux me mettre à l'épreuve, me prouver que je suis capable. Alors, tour du Cervin ou tour du Mont Blanc?

2 commentaires:

josiane a dit…

J'ai fait Chamonix-Zermatt, pas celui que nous avons vu sur ARTE,( bidon et simpliste) mais la hte route qui se pratique aussi à ski de rando. Je ne suis pas super woman, et dixit Bernard OLLIVIER ( la longue marche), je marche surtout avec ma tête!
1000% de volonté et 5% de technicité)

Je ne marche que pour voir de belles choses.
Randonner pour randonner ne me tente pas, m'exaspère même, ne me motive pas, je suis fatiguée, avant même d'avoir commencé.

Marcher avec des crampons n'est pas difficile, on ne fait pas de chrono, le seul inconvénient est que l'on est encordé ( je me sens prisonniere) l'avantage on est 4 max!

Mais que de beauté et quelle paix, dans ces petits refuges suisses, ces glaciers, ces aiguilles dorées, cette Dent Blanche, ce pigne d'Arolla...cette cabane des vignettes..

Si tu as fait des rando, dans la vallée de Cham, tu es tout à fait capable de participer au TMB, à Cham-Zermatt, ou au tour du Cervin, que j'aurais fait volontiers en ta compagnie, mais je pars cet été au Zanskar.

J'ai les mêmes doutes que toi, et à chaque trek, j'ai peur d'être la derniere ou de géner.

Je te dis avec mon mauvais Anglais( Christine peut le confirmer)
IF YOU WANT IT, YOU CAN IT!

Mille Bravos pour l'écrit de l'Agreg!

emi a dit…

Merci pour ton message! Ravie de partager ces quelques réflexions avec toi!