mardi 23 décembre 2014

Le château de Langé

Il y a le château de Langeais, là où Anne de Bretagne s'est mariée, et le château de Langé, dans l'Indre. 
De l'ancienne forteresse du XIIIème siècle, il ne reste quasiment rien, que quelques traces, pour cet édifice qui a été entièrement reconstruit sue le modèle des châteaux de la Loire. Non loin du majestueux Valençay, ce n'est donc pas un bâtiment qui fait de l'ombre à mon château préféré. Par contre, l'histoire de ses propriétaires mérite qu'on s'y arrête. 
Le château de Langé est acheté, sous l'Empire, par Antoine Bernard Finot. Je suis allée farfouiller sur le net et j'ai appris des tas de choses incroyables sur monsieur le Baron. Il passe par de hautes fonctions en Italie, en Autriche et en Hollande, mais c'est en France que son parcours m'interpelle. Tour à tour préfet du Mont Blanc, de Corrèze, de la Creuse et du Cher, puis de l'Isère (que des régions que je connais très, mais alors très très bien !). Il supervise même les travaux du Canal Latéral à la Loire !
Quant à son fils, qui naît à Guéret (décidément !) et meurt au château de Langé, il est connu comme propriétaire et éleveur de chevaux de course, avec lesquels il a quasiment tout gagné. Le plus drôle, c'est que sa première victoire a lieu à Mézières en Brenne, avec un cheval qui s'appelle "Tournon" (du nom d'une petite ville de l'Indre, près du Blanc), et que sa dernière victoire, en 1905, lui est offerte par un cheval nommé Issoudun. Depuis la mort du Baron Jules Finot en 1906, plus de traces de la succession des hôtes du château de Langé. Celui-ci est privé et ne se visite pas. Je reste intriguée : j'aimerais bien savoir qui l'habite maintenant !


Aucun commentaire: