samedi 16 février 2013

Sarah / Julie : le match

Le concept : deux jeunes femmes partent sillonner les routes des provinces françaises, allemandes et autrichiennes pour dénicher les bons petits plats, les savoirs faire et les belles traditions.
D'un côté, Sarah Wiener ; de l'autre, Julie Andrieu.
LA MUSIQUE : avantage, Sarah
Petite valse d'accordéon, très champêtre mais pas trop, juste ce qu'il faut. Une mélodie qui revient tout au long des reportages comme un refrain et qu'on garde en tête.
Côté Julie, l'accordéon a aussi sa place dans le générique. Puis, pendant le reportage, toutes sortes de musiques se succèdent, certes, assez agréables, mais qui donnent moins de cachet à l'émission.
LE RYTHME : avantage, Sarah
C'est justement la musique qui aide à poser ce rythme, mais aussi le fait que Sarah doive aller elle-même cueillir, chasser, pêcher, trouver les ingrédients dont elle aura besoin pour réaliser les recettes qu'on lui demande de faire. Le rythme est donc donné par ses allées et venues, mais aussi par son dynamisme naturel.
Quant au programme de Julie, sans pour autant marquer de temps d'arrêt, il souffre d'une lenteur cotonneuse. La douceur s'est transformée en ennui.
LE TON : avantage, Sarah
Les deux montrent bien sûr des recettes intéressantes et traditionnelles, des gens simples et aux talents ancestraux et magnifiques, des paysages à couper le souffle, mais, chez Julie, la part belle est beaucoup faite à la reporter, souvent un peu empruntée, très parisienne dans ces décors ruraux.
Sarah ressemble beaucoup plus, par sa spontanéité et sa simplicité, son attitude chaleureuse, aux gens qu'elle met, pour le coup, d'autant plus en valeur.
LA VOITURE: avantage, Sarah
Détail qui revêt toute son importance, puisque Sarah se promène dare dare dans sa vieille Wolkswagen rouge ou, lorsque les terrains sont trop accidentés, dans un 4x4 de la même couleur, comme un repère dans les paysages, un petit point coloré qui se rapproche et s'éloigne de l'écran pour ne laisser en grand format que l'immensité des paysages.
Julie aussi a une voiture rouge dans le générique mais, dans l'émission, elle se balade dans un gros tout terrain parisien qui se gare en gros plan et dont, par conséquent, il faut flouter la marque.
LE SITE DE L'EMISSION : avantatage, Sarah
Jugez-en par vous-mêmes ici :
Une animation soignée, des villes sur lesquelles cliquer et auxquelles correspondent un livre animé dans lequel se cachent de superbes recettes illustrées.
La page de Julie peut se consulter sur le site de France 3 mais est nettement moins fonctionnelle et moins recherchée. Quant à son site, il est très personnel, trop froid à notre goût:
LE RESULTAT : Match gagné haut la main pour Sarah !
Vous pouvez le déduire de ces comparaisons : l'émission de Julie n'est qu'une pâle copie de celle de Sarah, une reprise de concept qui pourrait presque s'apparenter à du plagiat. Malgré tout, saluons l'initiative de la télé française de mettre enfin ses régions à l'honneur sans tomber dans la caricature.
Et voici le site de Sarah Wiener, totalement magique, une vraie création :

2 commentaires:

Thierry Hanon a dit…

C’est un gag ? Comparer des émissions dédiées à la cuisine sur base de la voiture ou de la musique ? Pourquoi pas la taille des bonnets de soutien-gorge ? Ou la couleur du tablier ?

Pour comparer deux auteurs de romans policiers, le critère serait quoi ? Le nombre syllabe du prénom ?

On peut trouver que les recettes sont plus claires ou plus précises dans une émission ou l’autre, que ces émissions s’adressent à un public plus ou moins averti, qu’on apprend plus ou moins dans l’une ou l’autre. Mais là, c’est du délire…

emi voyageages a dit…

Vous avez le droit de donner une opinion, à partir du moment où elle s'exprime en des termes corrects. Le mot "délire" est peut-être exagéré pour évoquer cet article si léger et qui se veut divertissant. Cependant, je publie votre commentaire.