mercredi 13 février 2008

Deuil national

Bon, je ne veux parler de Henri Salvador, même si c'est triste aussi quand même. Non, je veux parle de la mort de Wilson Hermosa, l'un des fondateurs, des piliers du groupe Los Kjarkas. Le grand défenseur du charango aussi. Il avait 64 ans, encore des années de musique devant lui. Il y a des jours comme ça où on préfèrerait ne pas s'être levé. Une attaque cérébrale à Cochabamba, et le coeur de la Bolivie cesse de battre pour un instant. Ulises en 1992, Wilson en 2008. C'est une époque qui se dilue dans la mémoire nationale et internationale. Mais la musique, elle, reste.

Kjarkas (Bolivia) en concierto

1 commentaire:

aldeaselva a dit…

C'est malheureusement une vrai mauvaise nouvelle!Quel impact que cette génération de musiciens qui commence à s'étioler.