samedi 2 février 2008

Chandeleur gourmande

Marre des crêpes suzette, des crêpes flambées au rhum, des crêpes au chocolat? Voici une suggestion pour tout ceux qui n'ont peur de rien -attention les yeux!-:
crêpes "savoyardes"
La pâte à crêpes:
Pour 15 crêpes
250 g farine
1/2 l de lait concentré ou 1/4 l lait ordinaire
3 oeufs
1 c à soupe d'huile
pincée de sel
Mettez la farine dans un grand saladier. Creusez un puits, incorporez les oeufs et le sel. Délayez au fouet à main en versant progressivement le lait pur,
puis l'huile. Le mélange doit être lisse. Laissez reposer au moins 2 h.
Avant l'emploi, rajoutez si besoin est un peu d'eau tiède : la pâte doit être assez fluide pour recouvrir le fond de la poêle, sitôt versée.
Faites chauffer une noisette de beurre dans la poêle. Versez une louche de pâte. Laissez cuire 2 min. Retournez la crêpe à la spatule (ou faites la sautez si vous avez un peu d'entrainement!)
Laissez encore cuire 1 min.
La sauce:
Faire cuire des pommes de terre à l'eau puis les découper en rondelles.
Dans une casserole, faire revenir des oignons coupés en lamelles fines et des lardons, ainsi que les rondelles de pomme de terre.
Une fois que les lardons sont biens dorés retirer de la poêle.
Dans la même poêle, faire fondre des morceaux de tomme et ajouter de la crème fraiche et un peu de vin blanc.
Mise en place:
Dans un plat, placer les crêpes. Fourrer chacune d'entre elles du mélange lardons, oignons et pomme de terre et d'un peu de sauce à la tomme. Rouler la crêpe et répéter l'opération pour les autres.
Naper du reste de sauce à la tomme et mettre au four pour que le tout soit bien chaud.
Servir avec le même vin blanc que vous avez mis dans la sauce, pourquoi pas un Apremont -la Savoie regorge de délicieux vins blancs!- et le tour est joué.
Alors, convaincus?!

1 commentaire:

aldeaselva a dit…

Ah,ah! Moi grand amateur de crêpes en tous genres,je crois que je vais essayer cette recette (une bonne marche préalable dans la forêt prise dans la gelée blanche me semble préalablement indiquée pour vraiment en apprécier les subtilités).