mardi 29 mai 2007

Histoire d'altitude

La FIFA -la Fédération Internationale de Football- parle depuis quelques jours d'interdire que les rencontres sportives se déroulent au dessus de 2500 mètres d'altitude. Cette interdiction toucherait donc les villes de La Paz, Quito en Equateur mais aussi le Perou et la Colombie. La raison d'une telle idée: il paraitrait que les pauvres sportifs souffriraient de l'altitude... Justement, à ce propos, réponse d'un médecin à cette question dans le magazine de la santé sur France 5. Certes, l'altitude demande de l'adaptation, mais on parle de sportifs de hauts niveaux, et deux ou trois jours suffisent à s'acoutumer à l'altitude. Selon ce médecin, le problème n'est donc pas médical. D'ailleurs, si on prend comme référence le Tour de France: devra-t-on aussi interdire la montée à l'Alpe d'Huez? Et puis il ne faut pas oublier que les footballeurs de la Paz sont également désaventagés lorsqu'ils descendent en plaine: jouer au Brésil par exemple, sous une chaleur tropicale, est aussi difficile pour eux que pour les brésiliens de monter à 3000 mètres. On se demande bien quels sont les pays qui sont à l'origine de cette idée bien ridicule... Auraient-ils peur de perdre?

1 commentaire:

morgane a dit…

Ca les empeche pas de jouer!!!et mieux que nous!!!lol
Ganou