De la Savoie à la Bolivie, de montagnes en cordillères, des mines aux sentiers des contrebandiers, je sillonne les cultures d'altitude. Témoignages, recherches, randonnées, mais aussi lectures, musique, gastronomie, autant de liens entre la Bolivie et la Savoie et de fenêtres sur l'ailleurs.

mercredi 28 février 2007

Crétins des Alpes

« Bougre d’extrait de crétin des Alpes !… » Cette célèbre insulte du capitaine Haddock cache une terrible réalité que retrace un article de Alpes magasine de février 2007. Ceux qu’on a nommé « crétins » puis « anormaux » et « inadaptés » souffraient d’impressionnantes malformations –goitres, membres déformés, petite taille, nez épaté, peau terreuse…- et de retards mentaux irrémédiables. Les médecins ont recherché depuis le 19ème siècle l’origine de ces tares, pour finalement découvrir à la fin de celui-ci que cela était en partie dû au manque d’iode ! A cela s’ajoute la consanguinité, courante dans ces vallées isolées des Savoies, du Valais Suisse, du Val d’Aoste et du Tyrol où de nombreux cas de « crétins » ont été recensés. Ces petits hommes parlant un langage incompréhensible et dont l’espérance de vie ne dépassait pas 30 à 40 ans servaient de « bêtes de somme », portant le bois, le fumier, le charbon, ou encore gardant les vaches dans les alpages. Il faudra des décennies pour qu’ils ne soient plus vus comme des bêtes. On dit pourtant que le mot « crétin » viendrait du Valaisan et dériverait du mot « chrétien »… Le journaliste en conclut : « Heureux sont-ils, ces crétins des Alpes, car le royaume des cieux leur appartient… »

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour cet article !

mlanie a dit…

Merci beaucoup, ça faisait un moment que je cherchais l'origine de cette expression.
Amicalement

Anonyme a dit…

Merci pour cette explication lumineuse et détaillée.

Anonyme a dit…

Arrivée sur ce blog pour vérifier l'assertion selon laquelle le crétin des Alpes doit sa triste condition à une carence en iode. Merci!